L’incroyable defi lance par Bertrand Piccard et Andre Borschberg, de voler jour et nuit avec un avion propulse uniquement a l’energie solaire, sans carburant ni emissions polluantes, entre dans une nouvelle phase. Bertrand devant la premiere maquette de l'avion . L'aile est couverte decouverte de 11628 cellules solaire du solar impulse. Sa longueur est de 63,40 metres. L'avion pese au total 1600 kg . Il volera a une altitude de 8500 metres a une vitesse de 70 km/h.

Du virtuel au réel : Dans les coulisses de Solar Impulse, l’avion solaire

Bertrand Piccard, le « savanturier » suisse, qui réussit en mars 1999 le premier tour du monde en ballon sans escale, s’est lancé un nouveau défi scientifique, technologique et humain : construire le premier avion capable de voler de jour comme de nuit sans aucune émission polluante.

Solar Impulse fonctionnera uniquement à l’énergie solaire et transportera un seul passager : son pilote. Lancé il y a quatre ans, le projet Solar Impulse s’appuie sur une équipe internationale et des partenaires solides. Budget : 70 millions d’euros. Le premier prototype –

HB-SIA – est en cours de construction dans une halle de l’aérodrome de Dübendorf (Suisse). D’une envergure de 61 m, pour un poids d’1,5 tonne l’avion sera le plus grand et le plus léger jamais construit. Etape cruciale, le vol virtuel permet aux équipes de s’entraîner, aux pilotes d’essayer le cockpit dans un simulateur de vol. Voici les toutes premières images de la naissance de cet avion pas comme les autres,promoteur européen des énergies renouvelables.